Pic du midi de Bigorre

https://fabien-gaborit-photographie.site/?p=234

Samedi 18 juillet 2020. La météo est bonne, pas un nuage annoncé, pas de lune dans le ciel pour la nuit qui arrive, tout sera parfait pour admirer les étoiles. La seule chose qui pourrait déranger, c’est la pollution lumineuse. Pour éviter cela, pourquoi ne pas bivouaquer au Pic du midi de Bigorre, juste à côté de l’observatoire ?

Pour VisoRando, les 15Kms aller/retour avec un dénivelé positif de presque 1000m en 7 heures rendent la randonnée difficile.

Nous voici donc partis avec 20Kg de matos pour deux. Entre les affaires de bivouac et tout le matériel photo, la charge monte vite !

Les premiers 3,5 Kilomètres sont simples: 1 heure de marche et nous arrivons au lac d’Oncet où nous faisons une pause déjeuner. Les 3 kilomètres suivants se compliquent: en effet, 1h45 pour rejoindre l’hôtellerie des Laquets. Il ne reste plus qu’un Kilomètre.

Depuis l’hôtellerie, l’observatoire nous semble très haut pour seulement 1 Kilomètre restant ! Nous comprenons vite que ce dernier Km sera compliqué: cette dure avancée d’une heure sous un soleil qui ne faiblit pas nous donnera je l’espère une vue magnifique là haut !

Une fois arrivés, le peu de souffle qui nous reste est instantanément coupé par la beauté du panorama qui s’offre à nous ! Les Pyrénées sont magnifique !

En début de soirée, installation de notre bivouac sur une crête plate en attendant le coucher de soleil. Une mer de nuages se lève entre les montagnes. Décidément, tout est fait pour prendre de belles photos ce soir ! Quelques minutes après de superbes couleurs dans le ciel, quelques étoiles commencent à scintiller, puis vient l’invitée de notre ciel en ce mois de juillet, la comète Neowise ! Elle apparaît vers le nord, au dessus des lumière de la ville de Lourdes. Nous l’attendions, son apparition n’est pas un miracle !

L’aube se lève et nous offre tout son spectacle. Comète, voie lactée, les planètes Saturne et Jupiter. Tout est là pour nous donner envie de dormir à la belle étoile ! Un sentiment de petitesse, d’humilité nous parcourt alors.

Une centaine de photos ont été prises ce soir. Jupiter et ses 4 lunes ainsi que Saturne et son anneau avec l’objectif 600mm, La comète et la voie lactée en grand angle avec le 18mm. Il y avait de quoi se faire plaisir !

Un plaisir qui se mérite, mais une nuit que nous ne sommes pas prêts d’oublier !